Transporter et Équiper son Enfant à Moto ?

Author

Categories

Share

Les enfants sont des êtres chers à nos yeux. Avec eux, on nourrit l’envie de partager notre amour et notre façon de voir le monde. Pour cela, on n’hésite pas à leur donner le goût de la moto en les transportant sur nos engins.

Il est alors important de connaître les règles de sécurité moto ainsi que la loi sur le transport des enfants. Quel est l’équipement motard adapté aux jeunes passagers ?

La loi sur le Transport d’un Enfant à Moto

La conduite de la moto est une passion pour les motards. En France, le transport d’un enfant à moto est régi par le code de la route en son article R431-11. Ce Code mentionne que les engins à deux roues (destinés à transporter les enfants) doivent disposer d’un siège passager homologué. En vue de transporter les enfants en dessous de 5 ans, un siège spécial conçu à cet effet doit être fixé sur la moto.

Le siège doit être équipé d’une ceinture d’attache, d’une poignée ainsi que de deux repose-pieds. Le motard doit également s’assurer que les pieds de l’enfant ne soient pas en suspension afin d’éviter les déconvenues. La norme ne fixe pas un âge minimum sur le transport des enfants à moto. Par ailleurs, le motard ne doit en aucun cas placer le passager devant la moto. En effet, en cas d’accident, ce dernier sera exposé à de graves dommages, voire mortels.

L’Équipement Motard adéquat pour l’Enfant

Il existe plusieurs variétés d’équipements pour la protection de la tête parmi lesquelles on distingue le casque jet et le casque intégral. Chacun d’entre eux est spécifique et dispose d’une panoplie d’avantages. Il convient alors de trouver le juste équilibre entre le poids des casques et leurs niveaux de sécurité. Le « jet », très léger, a l’avantage du poids, mais il ne dispose pas de mentonnière.

Cette carence diminue son niveau de protection. Toutefois, si votre choix est orienté vers cette catégorie d’équipement, prenez le soin de choisir un modèle dont la visière est très longue. Ce supplément offre un confort pendant la conduite.

Parfois, il arrive que certains enfants passagers soient réservés ou hésitants sur le port de casques. Afin d’éviter ce phénomène, les parents motards doivent les impliquer dans le choix de leurs équipements. Dès qu’ils préfèrent un accessoire au détriment d’un autre, il leur sera aisé de se l’approprier. Ainsi, vos jeunes motards ne pourront plus se séparer de leurs biens.

Vêtements Motards adaptés pour le Moutard

Les vêtements motos adaptés aux moutards sont constitués de plusieurs éléments. On distingue entre autres :

  • Le blouson moto

Le blouson moto est un équipement indispensable à la protection du corps en cas d’accident. Il est généralement fabriqué à base de cuir ou de textile. Le blouson en cuir présente l’avantage de devenir une « seconde peau » pour le motard en lui offrant la meilleure protection possible. Cependant, son coût est parfois onéreux. Le textile quant à lui, est léger et spécialement économique. Les deux matières offrent une protection contre l’abrasion et le déchirement. En général, le blouson dispose de coques pour la protection des épaules et des bras.

De nos jours, la plupart des blousons et des vestes motos sont conformes à la norme européenne EN13595 et assurent le minimum de protection. Lorsqu’il est question d’équiper le moutard, on a souvent tendance à mettre la priorité sur le blouson. En effet, ce dernier lui fait ressembler d’ores et déjà à un motard. Ce qui est important dans le choix d’un blouson n’est pas son aspect, mais plutôt son fonctionnement.

Il faut noter que le blouson doit épouser parfaitement la forme du corps afin de vous permettre d’effectuer des mouvements de précision. Par contre, si votre blouson a une grande taille, il prendra de l’air et se gonflera dès que la vitesse de la moto sera au-delà de 75 km/h. En fonction des marques et des modèles, il existe des guides sur l’orientation des choix. N’hésitez donc pas à vous y référer afin de trouver le blouson qui convient à la morphologie du passager. Par ailleurs, certains modèles sont dotés de la fonctionnalité de serrage qui permet d’ajuster le col, le poignet et la taille.

  • Le pantalon moto

Le pantalon moto dispose des coques afin de protéger les genoux et les hanches en cas de choc. Le jeans renforcé est également utilisé comme pantalon de conduite, car il est confortable et accessible à tous les budgets. Par ailleurs, il est adapté à toutes les morphologies et se porte en tout temps sauf en saison hivernale.

  • Les bottes motos ou les chaussures montantes

Les pieds ainsi que les chevilles sont sensibles et subissent très souvent des dégâts lors des accidents. Il arrive souvent qu’au cours d’un choc, que les pieds se retrouvent coincés entre la moto et le sol. Les chaussures adaptées pour la conduite de la moto s’avèrent donc nécessaires pour couvrir les pieds et protéger la malléole. Grâce à leurs solides semelles, elles évitent la déformation excessive des pieds. Afin d’équiper votre enfant, vous pouvez choisir une chaussure montante de type « basket moto » ou une botte moto. La botte offre un supplément de protection contre les fractures et sécurise la partie inférieure du tibia. Cependant, elle est susceptible de fournir moins de confort chez les jeunes passagers à cause de sa rigidité.

  • Les gants motos

En France, la loi impose au conducteur et au passager le port de gants conformes à la certification CE. Sur le marché, la plupart des gants certifiés respectent la norme « EN 13594 : 2015 ». Cette dernière est plus restrictive et permet ainsi d’atteindre un niveau de protection plus élevé. Au niveau de certains gants, il existe des renforts en vue de la protection des phalanges.

Il faut noter qu’ils ne sont pas obligatoires, mais constituent une plus-value dans la sécurité de son utilisateur. À cet effet, vous devez choisir un équipement adapté à la taille de vos mains. Cela est important, car cette recommandation vous permet, une fois à moto, d’agripper votre guidon sans que le gant devienne une gêne. Le choix des gants s’opère en fonction des saisons et vous pouvez être amené à les changer si le besoin se fait ressentir. En effet, le port des équipements bien ventilés (gants spéciaux) avec des manchettes courtes qui favorisent le passage de l’air est conseillé en période d’été.

Quelques Notions pour transporter votre Bambin

Le transport d’un jeune passager à moto doit toujours être précédé d’un briefing. Vous devez à cet effet

– Expliquer à votre progéniture, les comportements qu’il doit avoir une fois sur la moto

– Lui montrer la posture qu’il doit adopter lorsqu’il sera derrière vous

– Préciser à votre moutard, les supports sur lesquels il peut s’agriffer

– Insister sur le fait qu’il doit toujours se tenir solidement et avoir l’esprit éveillé, car les freinages suivis d’accélérations peuvent le déstabiliser ;

– Lui faire la nuance entre un transport en voiture et une conduite à moto…

De plus, vous devez éviter au passager les chutes inopinées. Pour cela, le siège spécial enfant est d’une importance capitale pour l’empêcher de se déséquilibrer. Un intercom lui permettra de communiquer avec vous au besoin. Par ailleurs, le motard adulte doit aussi adopter une conduite responsable lorsqu’il transporte un jeune individu. Vous devez donc être attentif à tous les aléas de la route et éviter au maximum les freinages brusques ainsi que les accélérations.

Les enfants sont très sensibles et une sortie à moto peut très vite déclencher une peur ou une phobie à leur niveau. L’inconvénient majeur d’une conduite agressive est le dégoût de la moto. Ainsi, ils peuvent refuser à l’avenir de rouler sur les engins à deux roues. Pour cela, réduisez le mieux possible la vitesse de conduite et n’inclinez pas souvent l’engin en cours de route.

En outre, le déplacement sur deux roues exige une grande capacité de résistance, car il a tendance à fatiguer aussi bien le conducteur que le passager. Notons que les jeunes, moins endurants que les adultes, peuvent s’épuiser très rapidement et être enclins au sommeil.

À cet effet, vous devez faire beaucoup plus de pauses que d’habitude afin de permettre à vos passagers de souffler. Par la même occasion, vous maintenez le contact avec eux et vérifiez d’une part s’ils ne sont pas sous le coup de la fatigue ou du sommeil. D’autre part, faites-leur le rappel à chaque arrêt des consignes, des règles et des attitudes de sécurité sur la moto. Les enfants sont susceptibles d’oublier ces notions et les escales à intervalles réguliers de temps (chaque demi-heure par exemple) vous permettent de pallier cette défaillance.

Lorsque vous décidez de faire une sortie avec votre enfant, il est conseillé de limiter la distance à parcourir et de circuler à vitesse réduite dans des zones bien connues. Ce faisant, vous pouvez sans coup férir vous assurer de l’état du passager. Progressivement, le jeune individu s’habituera et prendra goût à la moto. Dès lors, vous pouvez rendre plus intéressantes, vos sorties en augmentant la distance et la vitesse de façon raisonnable.

Afin d’offrir une meilleure sécurité au passager, le transport dans un side-car s’avère particulièrement agréable. Dans ce contexte, la loi autorise un seul enfant sur la selle et un autre dans le panier.

La législation n’applique pas la notion de « demi-enfant » (moins de 10 ans) dans le cadre du transport à moto. Les passagers des side-cars doivent nécessairement porter leurs casques. En fonction de l’âge et de la taille du passager, vous serez amené à installer convenablement au niveau du panier, un siège pour automobile ou un siège pour enfant (rehausseur). Le side-car facilite le transport des moutards et une fois à bord, ces derniers ne risquent pas de perdre leur équilibre. De plus, il offre un meilleur confort grâce à son panier qui met votre progéniture à l’abri du vent.

Consignes de Sécurité et Règles de Conduite

Les enfants sont très sensibles et une sortie à moto peut très vite déclencher une peur ou une phobie à leur niveau. L’inconvénient majeur d’une conduite agressive est que vos enfants soient dégoûtés et qu’ils refusent à l’avenir de monter sur une moto. Pour cela, réduisez le mieux possible votre vitesse de conduite et n’inclinez pas souvent votre engin. En outre, le déplacement sur deux roues exige une grande capacité de résistance, car il a tendance à fatiguer aussi bien le conducteur que le passager. Notons que les enfants, moins endurants que les adultes, peuvent s’épuiser très rapidement et être enclins au sommeil.

À cet effet, vous devez faire beaucoup plus de pauses que d’habitude afin de permettre à vos enfants de souffler. Par la même occasion, vous maintenez le contact avec eux et vérifiez d’une part s’ils ne sont pas sous le coup de la fatigue, du sommeil ou s’ils n’ont pas pris froid. D’autre part, vous leur rappelez à chaque arrêt les consignes, les règles et les attitudes de sécurité moto.

Les enfants sont susceptibles d’oublier ces notions et les escales à intervalles réguliers de temps (chaque 30 minutes par exemple) vous permettent de pallier cette défaillance. Lorsque vous décidez de faire pour la première fois une sortie avec votre enfant, il est conseillé de limiter la distance à parcourir et de circuler à vitesse réduite dans des zones bien connues. Ce faisant, vous pouvez sans coup férir vous assurer de l’état de votre passager. Progressivement, votre enfant s’habituera et prendra goût à la moto. Dès lors, vous pouvez rendre plus intéressantes, vos sorties en augmentant la distance et la vitesse de façon raisonnable.

Pour offrir une meilleure sécurité à votre enfant, le transport dans un side-car peut s’avérer agréable. Dans ce contexte, la loi n’autorise qu’un enfant sur la selle et un autre dans le panier. La législation n’applique pas la notion de « demi-enfant » (moins de 10 ans) pour le transport des enfants à moto. Les passagers des side-cars doivent nécessairement porter leurs casques.

En fonction de l’âge et de la taille de votre passager, vous serez amené à installer convenablement au niveau du panier, un siège pour automobile ou un siège pour enfant (rehausseur). Le side-car facilite le transport des enfants. Une fois à bord, ces derniers ne risquent pas de perdre leur équilibre. De plus, il offre un meilleur confort grâce à son panier qui met votre enfant à l’abri du vent.

Conclusion

Le transport d’un jeune à moto est régi par une loi en France qui n’aborde pas tous les aspects de la sécurité routière. Il convient non seulement de la respecter, mais aussi de faire preuve de bon sens et de responsabilité afin de protéger convenablement le passager.

Author

Share