Avant de défier la piste ?

Author

Categories

Share

 

Avant de défier la piste, il est essentiel et même obligatoire d’apprendre à bien s’équiper. L’accès au circuit est en effet très réglementé et nécessite un équipement moto particulier.

Le casque intégral

Inutile de se présenter sur le circuit avec un casque jet ou un modulable, vous seriez automatiquement refusé. Bien qu’ils ne demandent pas un casque intégral Araï à 900€, les organisateurs imposent tout de même certaines conditions : le casque doit être homologué aux normes en vigueur CE ou CE/DOT) et doit être en bon état. Ils sont en effet en droit de vous refuser le roulage s’ils estiment que le casque semble endommagé. Les plus exigeants demandent même un casque de moins de 5 ans, même si légalement, ils n’ont pas forcément le droit.

Le « cuir »

On appelle communément le « cuir » la combinaison de piste. Celle-ci peut être remplacée par un blouson raccordé au pantalon par un zip spécifique, même si selon certaines rumeurs, cela ne sera bientôt plus autorisé. Niveau coût, la « combi deux pièces » est généralement plus abordable et a l’avantage de pouvoir être utilisée sur route. On trouve toutefois de très bonnes combinaisons 1 pièce à 4/500€ chez les marques comme IXS ou Ixon, la Rolls de la combi étant chez Alpinestars ou Dainese, mais il faudra débourser pas moins de 1.000€.

Qu’on choisisse une combi 1 ou 2 pièces, l’essentiel est qu’elle soit bien sûr en cuir (bovin, kangourou), homologuée pour la piste et donc dotée de protections genoux, coudes, épaules, dorsale).

Les sliders

Les sliders sont des coques démontables en plastique rigide attachées aux genoux qui vous évitent d’abîmer votre cuir si vous posez le genou dans un virage. On en trouve de très bons à 20/25€. Attention aux petits prix, les sliders bon marché sont plus fins et donc moins efficaces. On évitera enfin les sliders avec des clous pour faire des étincelles, ça n’a aucun intérêt et ça vous fera passer pour un frimeur (certains circuits les refusent même)

Les bottes

Les bottes sont indispensables pour protéger ces parties sensibles que sont les pieds et les chevilles. Elles doivent donc être bien hautes et dotées de renforts au niveau de la cheville/malléole. Il est également préférable de les essayer car elles ne doivent pas vous gêner pour passer les vitesses.

Il faut compter une centaine d’euros pour des bottes de qualité.

Les gants

À l’instar des bottes, les gants doivent posséder une manchette longue, des coques de protection et des renforts notamment au niveau de la paume. Côté prix, on peut s’en sortir pour environ 70/80€. Il en existe bien sûr des plus chers qui seront peut-être plus esthétiques et confortables, mais pas forcément plus efficaces.

La dorsale

Probablement l’élément pour lequel il ne faut rien négliger. Bien souvent, les dorsales incluses dans les blousons sont trop fines pour la piste (et même la route !). Il est vivement recommandé d’acheter une dorsale adaptable ou à bretelles homologuée et très résistante. Il faut compter une centaine d’euros pour une dorsale digne de ce nom.

Author

Share