10 Conseils : Avant de prendre la Route au guidon en Thaïlande

Author

Categories

Share

Dans cet article, vous découvrirez quelques petits conseils précieux pour pouvoir conduire, sereinement, votre deux roues, en Thaïlande. Comme nous le savons tous, la Thaïlande est le troisième pays le plus meurtrier au monde sur la route. Il est donc très important de bien retenir ces conseils, afin de préserver votre vie. Vous avez peut-être envie de faire un roadtrip en Thaïlande, afin de bien visiter le pays. Grâce à votre deux roues, vous serez totalement libre de découvrir le pays, à votre rythme.

1- Assurez-vous d’être bien assuré

Lorsque vous aurez décidé de louer votre deux roues en Thaïlande, il est impératif d’avoir une assurance. Oubliez les assurances qui vous sont proposées par les agences de location de deux roues. Il est préférable d’opter pour les assurances de votre agence de voyages. Vous pourrez ainsi réaliser des économies, et ne pas être sujet à une franchise trop importante. Dans votre contrat d’assurance, vous devez impérativement vérifier jusqu’à quelle cylindrée vous êtes assuré. Il faut également savoir que si vous désirez conduire un 125 cc en Thaïlande, il est obligatoire de posséder le permis moto. Le permis voiture classique ne sera, en aucun cas, suffisant.

2- Oubliez le code de la route de France

Si vous vous focalisez trop sur le code de la route, présent en France, c’est alors là que vous risquez d’avoir un accident. En effet, vous ne devez pas oublier que les Thaïlandais ne respectant pas le code de la route. Il existe de nombreux véhicules sur la route, et les routes peuvent très rapidement varier. Vous devez surtout garder votre sang-froid, ne pas vous énerver, rouler tranquillement, et les suivre. Attention, la plupart des accidents de la route en Thaïlande sont mortels.

3- Comprendre le fonctionnement des feux tricolores

Avant de prendre la route au guidon de votre deux roues, vous devez savoir que le fonctionnement des feux tricolores n’est pas le même en Thaïlande qu’en France. Bien évidemment, vous devez également vous arrêter au feu rouge. Cependant, avant que le feu ne passe du vert à l’orange, il va d’abord se mettre à clignoter en vert. Dans ce cas-là, vous avez toujours le temps de passer, si vous le désirez, mais vous n’êtes plus prioritaire.

4- Vous ne serez pas prioritaire sur la route

En Thaïlande, c’est la loi du plus gros qui fonctionne. Cela signifie, tout simplement, qu’en deux roues vous ne serez pas prioritaire. Finalement, si vous faites face à un véhicule plus gros que vous, laissez-le passer. Cela sera sûr pour votre sécurité personnelle. Ainsi, les bus, camions, et voitures sont prioritaires sur vous. En deux roues, vous n’avez la priorité que sur les vélos et les piétons.

5- Évitez les grandes villes

La Thaïlande est connue pour disposer d’un très grand trafic, notamment dans les grandes villes telles que Bangkok. Ce trafic, très dense, est totalement déconseillé pour les occidentaux, notamment à deux roues. Il est très dangereux de conduire dans ce trafic lorsque vous n’y êtes pas habitué.

Si vous désirez vraiment prendre la route à bord de votre deux roues, il est préférable de conduire en campagne, où vous pourrez constater que le trafic est bien moins dense. Cela vous permettra également de pouvoir profiter du paysage, tout en gardant un œil sur la route. En ville, vos yeux n’auront rien le temps de voir, mis à part la circulation.

6- N’oubliez pas que la conduite se fait à gauche

Vous ne devez pas oublier que la conduite, en Thaïlande, se fait à gauche. Cependant, il y a de nombreux véhicules qui ne respectent pas cette règle. N’y prêtez pas attention, faites-y uniquement attention, mais gardez bien votre conduite à gauche. Parfois, il est possible que vous soyez obligé de vous déporter à droite, car certains véhicules viennent face à vous. Vous devez donc être très réactif, mais ne pas suivre le mouvement. Concernant la conduire du deux roues, rien ne change, contrairement aux voitures.

7- Respectez les limitations de vitesse

Comme vous pourrez rapidement le constater, les limitations de vitesse ne sont généralement pas respectées en Thaïlande. Dans tous les cas, il est préférable pour vous de les respecter à bord de votre deux roues. En effet, il sera plus facile pour vous de réagir à une allure normale. Ne vous étonnez pas de vous faire dépasser par de multiples véhicules roulant à vive allure, mais surtout ne suivez pas leur cadence. Cela pourrait rapidement vous jouer des tours. Effectivement, il n’est pas rare de voir débouler un véhicule auquel vous ne vous attendiez pas du tout. Pour cela, respectez les panneaux de limitation de vitesse, et vous aurez plus de chances de rester en vie sur votre deux roues.

8- Faites attention aux véhicules en face

En France, il est très rare de voir une voiture doubler sur une ligne continue, mais pas en Thaïlande. Alors, lorsque vous pensez être en sécurité grâce à cette belle ligne jaune continue, ce n’est pas le cas. Gardez toujours l’œil sur les véhicules qui arrivent face à vous. Les accidents sont nombreux dans le pays, et ce n’est pas rare de voir débouler sur vous, un véhicule. Vous devez vous y préparer, garder votre calme, et arriver à réagir.

9- Conduisez votre deux roues comme en France

Comme vous pourrez souvent le constater, vous croiserez des petits malins (des touristes), à deux roues, sans casque, en short et tee-shirt, mais également souvent munis de tongs aux pieds. Certains osent même monter sur un deux roues vêtus d’un simple maillot de bain. Il est recommandé de faire du deux roues comme vous le faites en France. Cela signifie donc de porter un casque, éventuellement des gants, et une tenue adaptée en cas de chute. Sinon, vous pourrez participer à la fortune des hôpitaux du pays.

10- Évitez de rouler la nuit

Il n’est déjà pas évident de rouler la journée, alors évitez de rouler avec votre deux roues de nuit. Les rues de la Thaïlande sont généralement très mal éclairées, et de nombreux véhicules ne possèdent pas de lumières. Ainsi, si vous souhaitez mettre votre vie en danger, c’est le meilleur moment. Vous risquez de ne pas voir le véhicule arrivé en face. De plus, les piétons sont de sortie, parfois ivres, mais il faudra également savoir que les vaches et les chiens sont toujours présents également. Cependant, vous ne les voyez plus très bien dans la nuit

Author

Share